Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Dimanche du Saint-Sacrement (B)

Texte de l'Évangile (Mc 14,12-16.22-26): Jésus prit du pain, prononça la bénédiction, le rompit, et le leur donna, en disant: «Prenez, ceci est mon corps». Puis, prenant une coupe et rendant grâce, il la leur donna (...). Et il leur dit: «Ceci est mon sang, le sang de l'Alliance, répandu pour la multitude». Le premier jour de la fête des pains sans levain, où l'on immolait l'agneau pascal, les disciples de Jésus lui disent: «Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour ton repas pascal?». Il envoie deux disciples: «Allez à la ville; vous y rencontrerez un homme portant une cruche d'eau. Suivez-le. Et là où il entrera, dites au propriétaire: ‘Le maître te fait dire: Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples?’. Il vous montrera, à l'étage, une grande pièce toute prête pour un repas. Faites-y pour nous les préparatifs». Les disciples partirent, allèrent en ville; tout se passa comme Jésus le leur avait dit; et ils préparèrent la Pâque.

Pendant le repas, Jésus prit du pain, prononça la bénédiction, le rompit, et le leur donna, en disant: «Prenez, ceci est mon corps». Puis, prenant une coupe et rendant grâce, il la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit: «Ceci est mon sang, le sang de l'Alliance, répandu pour la multitude. Amen, je vous le dis: je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu'à ce jour où je boirai un vin nouveau dans le royaume de Dieu».

Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers.

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui Nous assistons à une prouesse divine : Lui seul a l'imagination et le pouvoir suffisants pour la réaliser. C'est incroyable ! Dieu nous aime à la folie à un tel point qu'il ne s'est pas contenté de sacrifier son Fils sur la Croix : Il a voulu nous offrir ce sacrifice ; nous pouvons manger le Corps sacrifié du Seigneur !

ça n'est pas facile : pour cela Jésus s'est humilié davantage que sur la Croix en se cachant dans ce fragile pain consacré, pour pouvoir être rompu et partagé… Sans limites !