Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 14e Semaine: Mardi

Texte de l'Évangile (Mt 9,32-38): On présenta à Jésus un possédé qui était muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le muet se mit à parler. La foule fut dans l'admiration, et elle disait: «Jamais rien de pareil ne s'est vu en Israël!». On présenta à Jésus un possédé qui était muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le muet se mit à parler. La foule fut dans l'admiration, et elle disait: «Jamais rien de pareil ne s'est vu en Israël!». Mais les pharisiens disaient: «C'est par le chef des démons qu'il expulse les démons».

Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, il eut pitié d'elles parce qu'elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples: «La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson».

Illustration: Francesc Badia

Aujourd’hui, nous voyons Jésus en pleine action. Les démons ne peuvent l’arrêter: il les expulse, sans aucune difficulté. Le Christ veut parvenir à tous et faire le bien pour tout le monde. Il ne ménage pas ses efforts. “Jésus parcourait toutes les villes et les villages”. Pour Dieu, il n’y a aucune commune ou personne qui soit sans importance.

—Ton cœur est peut-être un “village”. Et c’est sans importance! Car Jésus veut être accueilli et hébergé, là-aussi. Mais auparavant, Il a besoin qu’on lui ouvre les portes. En vérité, oui, car seule ta liberté peut freiner Dieu.