Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 1e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mc 2,13-17): En passant, il aperçut Lévi, fils d'Alphée, assis à son bureau de publicain (collecteur d'impôts). Il lui dit: «Suis-moi». L'homme se leva et le suivit. Jésus sortit de nouveau sur le rivage du lac; toute la foule venait à lui, et il les instruisait. En passant, il aperçut Lévi, fils d'Alphée, assis à son bureau de publicain (collecteur d'impôts). Il lui dit: «Suis-moi». L'homme se leva et le suivit. Comme il était à table dans sa maison, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car il y avait beaucoup de monde. Même les scribes du parti des pharisiens le suivaient aussi, et, voyant qu'il mangeait avec les pécheurs et les publicains, ils disaient à ses disciples: «Il mange avec les publicains et les pécheurs!». Jésus, qui avait entendu, leur déclara: «Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs».

Illustration: Francesc Badia

Aujourd’hui, nous sommes emplis d’espoir. Pour Dieu rien n’est impossible. Observez le futur saint Matthieu, apôtre et évangéliste. Il était en train de s’enrichir, collectant les impôts (probablement bien plus de ce qui était dû). Et le Christ parvient à “détacher” Levi de cette forme de vie aisée, basée sur le profit au dépend des autres. Il est bien difficile de se désengager de la roue de la commodité bien en place.

—Et bien, il suffit à Jésus de dire: “Suis-moi”. Incroyable! – Si nous sommes avec Jésus, tout est possible (bien que cela ne nous épargnera pas la sueur).