Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 16e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mt 13,24-30): Les serviteurs du maître vinrent lui dire: "Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie?’. Il leur proposa une autre parabole: «Le Royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint; il sema de l'ivraie au milieu du blé et s'en alla. Quand la tige poussa et produisit l'épi, alors l'ivraie apparut aussi. Les serviteurs du maître vinrent lui dire: "Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie?’. Il leur dit: ‘C'est un ennemi qui a fait cela’. Les serviteurs lui disent:‘Alors, veux-tu que nous allions l'enlever?’. Il répond: ‘Non, de peur qu'en enlevant l'ivraie, vous n'arrachiez le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu'à la moisson; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Enlevez d'abord l'ivraie, liez-la en bottes pour la brûler; quant au blé, rentrez-le dans mon grenier’».

Illustration: P. Lluís Raventós Artés

Aujourd’hui, nous poursuivons avec les semences du Royaume. L’ivraie survient! Semer la zizanie n’est pas bien vu. Mais il existe des gens qui s’y adonnent, étourdissant les âmes. Il ne faut pas nous surprendre: Jésus Lui-même eu à les supporter. Il passa son chemin et continua à faire le bien pour tous. Et voyez, il finit sur la Croix.

—Les suiveurs du Christ devons-nous attendre à l’ivraie et à la zizanie. Patience! Jésus ne condamna personne, en revanche, il vint sauver ce qui était perdu. La Justice de Dieu comprend la “Patience de Dieu”.