Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 17e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Mt 13,47-53): «C'est ainsi que tout scribe devenu disciple du Royaume des cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l'ancien». Le Royaume des cieux est encore comparable à un filet qu'on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s'assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde: les anges viendront séparer les méchants des justes et les jetteront dans la fournaise: là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Avez-vous compris tout cela?». -«Oui», lui répondent-ils. Jésus ajouta: «C'est ainsi que tout scribe devenu disciple du Royaume des cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l'ancien». Jésus acheva ainsi de proposer des paraboles, puis il s'éloigna de là.

Illustration: P. Lluís Raventós Artés

Aujourd'hui, Jésus brise les normes. Qui a dit que la foi et la religion sont dépassées et même ennuyeux ? Pendant trois siècles, surtout en Occident, existe un troupeau de « sages » qui l’ont répété inlassablement. Et Jésus, que dit-il ? Celui qui cherche le Royaume des Cieux n'a pas le temps de s’ennuyer : nous n’épuiserons jamais la richesse de l’Evangile !

—Tous ces faux prophètes sont en train de disparaître. L'Eglise non ! Toujours jeune ! Et ... vous, aussi, essayerez de ne pas la faire disparaître !