Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 31e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Lc 14,12-14): «Quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre: cela te sera rendu à la résurrection des justes». Jésus disait aussi à celui qui l'avait invité: «Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue. Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre: cela te sera rendu à la résurrection des justes».

Illustration: Pili Piñero

Aujourd'hui, ces paroles de Jésus peuvent nous paraître absurdes. Quel genre de banquet est-ce? Aussi, si j'organise un banquet, c'est pour l'apprécier maintenant et non dans la vie éternelle ... Cependant, les paroles de Jésus-Christ sont sages : méritons-nous le banquet de l’Eucharistie ? Quel genre d'ami serait-il si je ne faisais que des faveurs « intéressées » ou seulement quand ils peuvent m’être remis ? Dieu n'est pas comme ça!

— Tout le monde - sans exception - devant Dieu, nous sommes une petite chose. Heureusement, sa Maison est ouverte spécialement pour les pauvres, les mutilés, les boiteux, les aveugles ... Si ce n'était pas le cas, pourrais-je entrer?