Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 32e Semaine: Mardi

Texte de l'Évangile (Lc 17,7-10): «Vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous: ‘Nous sommes des serviteurs quelconques: nous n'avons fait que notre devoir’». «Lequel d'entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs: ‘Viens vite à table’? Ne lui dira-t-il pas plutôt: ‘Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et que je boive. Ensuite tu pourras manger et boire à ton tour’. Sera-t-il reconnaissant envers ce serviteur d'avoir exécuté ses ordres? De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous: ‘Nous sommes des serviteurs quelconques: nous n'avons fait que notre devoir’».

Illustration: Francesc Badia

Aujourd'hui Jésus nous guide. Nous vivons un temps où l'homme souvent prétend prendre la place de Dieu. Depuis plusieurs siècles, les progrès de la science et de la technologie ont grimpé en flèche. Ça c'est bon ! Le problème c’est d'oublier Dieu, en pensant que nous n’avons pas besoin de « dieu », que les religions sont un obstacle au progrès ou que nous même sommes « Dieu » ...

- Mais, vraiment, nous avons beaucoup progressé ? Le XXe siècle a le record de meurtres et de génocides ! Et la pauvreté scandaleuse qui existe encore au XXIe siècle ? ¿Progrès ? Nous sommes bien inutiles ... Si, au moins, nous étions serviteurs de Dieu ...