Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 33e Semaine: Vendredi

Texte de l'Évangile (Lc 19,45-48): Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. Il leur déclarait: «L'Écriture dit: ‘Ma maison sera une maison de prière’. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits». Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. Il leur déclarait: «L'Écriture dit: ‘Ma maison sera une maison de prière’. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits». Il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les chefs des prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas le moyen d'y arriver; en effet, le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres.

Illustration: Pau Morales

Aujourd'hui ce grave avertissement de Jésus est très opportun. Cet avertissement est toujours d'actualité, vraiment d'actualité ! Dans un certain nombre de zones de la société occidentale le sens du sacré a diminué. A certains endroits les mariages (ou les enterrements, ou les Premières Communions) ressemblent plus à un stade (ou à une salle de conventions) qu'à un temple. Moins on prie plus on parle !

- Quand Jésus s'est fâché dans le Temple (il y a 2000 ans), Il n'était pas encore présent à travers l'Eucharistie. Maintenant si. Alors, imagine quelle contrariété c'est pour Lui !