Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 3e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Mc 4,21-25): Jésus disait encore à ses disciples cette parabole: «Est-ce que la lampe vient pour être mise sous le boisseau ou sous le lit?». Jésus disait encore à ses disciples cette parabole: «Est-ce que la lampe vient pour être mise sous le boisseau ou sous le lit? N'est-ce pas pour être mise sur le lampadaire? Car rien n'est caché, sinon pour être manifesté; rien n'a été gardé secret, sinon pour venir au grand jour. Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende!».

Il leur disait encore: «Faites attention à ce que vous entendez! La mesure dont vous vous servez servira aussi pour vous, et vous aurez encore plus. Car celui qui a recevra encore; mais celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a».

Illustration: P. Lluís Raventós Artés

Aujourd'hui, Jésus continue à nous décrire comment doit être la vie d'un chrétien. Nous sommes comme une lampe qui donne de la une lumière. Mais pour qu’elle illumine mieux il faut la mettre au-dessus d'un meuble. Aurait-il du sens allumer une lampe et la mettre au-dessous d'un lit ? Ce serait absurde! Donc il est aussi absurde qu'un chrétien se "cache" dans la tiédeur : je ne me mouille pas, mais je ne suis pas non plus méchant …

- Ou je suis bon, ou ne sers pas. Nous devons être la lumière et la joie du monde