Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 3e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mc 4,35-41): Réveillé, il interpelle le vent avec vivacité et dit à la mer: «Silence, tais-toi!». Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit: «Pourquoi avoir peur?». Ce jour-là, le soir venu, il dit à ses disciples: «Passons sur l’autre rive». Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque, comme il était; et d'autres barques le suivaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait d'eau. Lui dormait sur le coussin à l'arrière. Ses compagnons le réveillent et lui crient: «Maître, nous sommes perdus; cela ne te fait rien?».

Réveillé, il interpelle le vent avec vivacité et dit à la mer: «Silence, tais-toi!». Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit: «Pourquoi avoir peur? Comment se fait-il que vous n'ayez pas la foi?». Saisis d'une grande crainte, ils se disaient entre eux: «Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent?».

Aujourd'hui nous sommes en train de nager avec Jésus et les Apôtres. Il y a un orage dans la mer, de forts vents, de grandes vagues. Jésus dort; nous avons peur : il semble que la barque peut enfoncer d’un moment à l’autre. El alors nous avons l’idée de réveiller le Seigneur.

- Pourquoi avons-nous peur, si Jésus est avec nous ? Jésus dort, mais Dieu - il ne dort en réalité - jamais : Il voit tout toujours; Il est notre Père qui veille pour ses enfants. C'est une question de foi!