Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 8e Semaine: Dimanche (C)

Texte de l'Évangile (Lc 6,39-45): Il leur dit encore en paraboles: «(...) Comment peux-tu dire à ton frère: 'Frère, laisse-moi retirer la paille qui est dans ton œil', alors que tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien?». Il leur dit encore en paraboles: «Un aveugle peut-il guider un autre aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans un trou? Le disciple n'est pas au-dessus du maître; mais celui qui est bien formé sera comme son maître. Qu'as-tu à regarder la paille dans l'œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas? Comment peux-tu dire à ton frère: 'Frère, laisse-moi retirer la paille qui est dans ton œil', alors que tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Esprit faux! enlève d'abord la poutre de ton œil; alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l'œil de ton frère.

Jamais un bon arbre ne donne de mauvais fruits; jamais non plus un arbre mauvais ne donne de bons fruits. Chaque arbre se reconnaît à son fruit: on ne cueille pas des figues sur des épines; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces. L'homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon; et l'homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais: car ce que dit la bouche, c'est ce qui déborde du cœur».

Illustration: Pili Piñero

Nous écoutons aujourd’hui la parabole de l’aveugle qui guide un autre aveugle… Les deux tomberont ensemble dans le même fossé. C’est très d’actualité !: puisque nous vivons dans une époque où l’on se prétend très vaillant, tout en étant esclaves des modes (vêtements, jouets, voitures…). Il convient d’être critique et exigent envers soi-même pour pouvoir être un guide capable d’aider les autres.

—«Si vous n’avez point d’ami pour vous corriger, payez votre ennemi afin que lui le fasse».