Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 3e Dimanche (C) du Temps de l'Avent

Texte de l'Évangile (Lc 3,10-18): Les foules lui demandaient: «Que devons-nous faire?». Les foules lui demandaient: «Que devons-nous faire?». Jean leur répondait: «Celui qui a deux vêtements, qu'il partage avec celui qui n'en a pas; et celui qui a de quoi manger, qu'il fasse de même!». Des publicains (collecteurs d'impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent: «Maître, que devons-nous faire?». Il leur répondit: «N'exigez rien de plus que ce qui vous est fixé». A leur tour, des soldats lui demandaient: «Et nous, que devons-nous faire?». Il leur répondit: «Ne faites ni violence ni tort à personne; et contentez-vous de votre solde».

Or, le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Messie. Jean s'adressa alors à tous: «Moi, je vous baptise avec de l'eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s'éteint pas». Par ces exhortations et bien d'autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Illustration: Francesc Badia

Aujourd'hui, nous sommes déjà très proches de Noël. Et nous aussi nous nous posons la même question : que devons-nous faire ? Le Baptiste demandait aux gens d'agir de manière juste. Cela signifie que nous devons remplir nos engagements et nos devoirs : étudier, arriver à l'heure, prêter les choses, éviter les disputes, ne pas être capricieux et nous contenter de notre sort, aider à la maison sans qu'on doive nous le demander régulièrement…

-Le lieu de naissance de Jésus n'était pas confortable pour la Vierge Marie. Mais saint Joseph l'a beaucoup aidée. Et toi?