Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Thèmes evangeli.net

Jésus dans les Mystères du Rosaire

Mystères de Gloire
  1. La Pentecôte

Si avec l'Ascension nous disions que "la Terre n'avait jamais été aussi près du Ciel", maintenant avec la venue du Saint Esprit nous pourrions dire que "Le Ciel n'a jamais été aussi près de la Terre". Il est impossible de concevoir dans cette vie une union plus intime que celle qu'on peut établir entre le Saint Esprit et nos propres âmes (Développement : Pentecôte : Dieu est également comme sorti de son intimité et il est venu à notre rencontre).

***

 

1°) « Je ferai des prières au Père et Il vous donnera un autre Paraclet afin qu'il reste avec vous pour toujours » (Jn 14,16). Cette promesse est liée aux autres que Jésus a faites quand il est allé rejoindre le Père : « Je ne vous laisserai pas orphelins" (Jn 14,18) ; "Je suis avec vous tous les jours » (Mt 28,20). Mais depuis l'Ascension les choses ont changé : "Les Apôtres et l'Eglise devront retrouver par l'intermédiaire du Saint Esprit cette présence du Verbe-Fils, qui pendant sa mission terrestre était "physique" et visible, mais qui, après son ascension vers le Père, sera totalement immergée dans le mystère. La présence du Saint Esprit rendra présent le Christ invisible d'une manière stable, "jusqu'à la fin du monde" (Saint Jean Paul II) (Développement : « C'est votre intérêt que je m'en aille »).

 

2°) « Quand viendra l'Esprit de la Vérité, Il vous fera rentrer dans toute la vérité, parce qu'il ne parlera pas de lui-même, mais dira ce qu'il a entendu » (Jn 16,13). Grâce à la rédemption Dieu s'est fait connaître plus intimement. Entre autres choses, Il nous a fait découvrir la "personnalitédu Saint Esprit (que nous appelons "Troisième Personne" de la Très Sainte Trinité) (Développement : «Je vous enverrai (…) l'Esprit de la vérité»).

C'est « l'Esprit de la vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu'il ne le voit pas et ne le connaît pas » (Jn 14,17). Les paroles de Jésus nous présentent le Saint Esprit comme une Personne, un Quelqu'un-Divin, intimement uni au Père et au Fils (c'est le connecteur de l'union – l'Amour – entre le Père et le Fils). Par conséquent, ce n'est pas une énergie impersonnelle ; c'est plutôt une Personne "énergique" qui s'est présentée à la Pentecôte sous la forme d'un "feu" (cf. Actes 2,3) (Développement : Dieu Esprit Saint)

 

3°) « Est-ce maintenant que tu vas rétablir le Règne d'Israël ? » (Actes 1,6), demandent les disciples à Jésus un peu avant son Ascension. Nous les hommes nous aimons régler les choses rapidement (triompher sans la croix), et, en plus, nous sommes curieux. Jésus ne répondit pas directement à la question, mais il répondit et donna une information très intéressante (plus que la question !) : « Ce n'est pas à vous de connaître le moment (…), mais vous recevrez la force du Saint Esprit, qui viendra sur vous » (Actes 1,7-8). Dix jours plus tard la promesse (répétée) de Jésus s'accomplit.

 

4°) « Quand le jour de la Pentecôte arriva (…), tout à coup, un grand bruit vint du ciel, semblable à une grande rafale de vent, qui résonna dans toute la maison où ils se trouvaient. Alors ils virent apparaître des langues qui ressemblaient à du feu, séparées les unes des autres descendre sur chacun d'entre eux. Ils furent tous remplis du Saint Esprit » (Actes 2,1-4). Et le résultat ne se fit pas attendre : ces hommes furent radicalement transformés : audacieux, courageux, loquaces, instruits… Dans la première prédication de Pierre tous ceux qui l'écoutaient furent stupéfaits : « Que devons-nous faire, frères ? » (Actes 2,37), demandaient ceux qui les écoutaient… Ce jour-là « environ trois mille âmes sont rentrées (dans l'Eglise) » (Actes 2,41) (Développement : « Des fleuves d'eau vive jailliront de son cœur »).

 

5°) « Ils étaient assidus dans les enseignements des apôtres pour la communion, le partage du pain et la prière » (Actes 2,42). Nous pourrions dire que le Saint Esprit est un "Personnage" subtil : « Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais… » (Jn 3,8), dit Jésus à Nicodème. Saint Jean Paul II, avec un grand sens de la réalité, affirma que "le Saint Esprit reste le Dieu "mystérieux" (cf. Es 45,15), et il restera en tant que tel pendant toute l'histoire de l'Eglise et du monde. On pourrait dire qu'Il est "caché" dans l'ombre du Christ" (Développement : «Recevez l'Esprit Saint »).

Conclusion : pour le trouver il faut s'entraîner spirituellement. Pour cela la première génération de chrétiens se réunissait autour de Sainte Marie (celle qui est "pleine de grâce" : Lc 1,28). Son Fils, Jésus, "ne se contente pas de venir à notre rencontre. Il en veut davantage. Son Esprit, le Saint Esprit, émane de Lui et entre dans notre cœur, nous unissant ainsi à Jésus Lui-même et au Père, avec le Dieu unique et Trinitaire" (Benoît XVI).