Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Thèmes evangeli.net

Jésus dans les Mystères du Rosaire

Mystères Joyeux
  1. La Visitation

Après “l’Incarnation du Fils de Dieu”, nous considérons le mystère de “La Visitation de la Vierge à sa cousine Sainte Elisabeth” (un événement important dans l’histoire du salut : (Introduction : cliquez ici) :

***

 

1er) « Marie se leva et se rendit vers la montagne (…) » (Lc 1,39). Telle est la foi de la Vierge!: Non seulement elle a dit “Oui” mais elle a aussi répondu avec des œuvres (et avec quelle agilité!). Telle est la cohérence à laquelle nous appelle l’apôtre Jacques: « Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres » (Jc 2,18). Si “par prudence”, Marie était restée à Nazareth pour protéger sa grossesse, nous l’aurions tous accepté comme une décision parfaitement compréhensible... seulement aujourd’hui, il n’existerait pas de 2ème mystère joyeux.... (développement : Marie est la croyante par excellence).

 

2éme) « l’Enfant a tressailli d’allégresse en mon sein » (Lc 1,44). Avec l’arrivée de Jésus (il n’a à peine que quelques jours dans le ventre de sa Mère), on respire la joie contagieuse aussi dans la maison de Zaccharie et d’Elisabeth (développement : « Heureuse celle qui a cru »). Une fois encore, le protagoniste est Jésus-Christ (développement : Jean, avant de naître, annonce Jésus) : Dieu est présent, Saint Jean le perçoit et les deux mères respectives agissent en porte-paroles, exultant en ce mystère attendrissant.

 

3éme) « Comment m’est-il accordé que la Mère de mon Seigneur vienne auprès de moi? » (Lc 1,43). Nous comprenons la surprise d’Elisabeth: la Mère du Seigneur prend soin de la mère du prédécesseur. N’aurait-il pas dû se faire inversement? Voilà la logique de Dieu! Au Calvaire, Jésus et Mare nous surprendront une fois encore, avec leur “logique”: au lieu d’un « Jean, occupe-toi de ma mère », c’est « Femme, voici ton fils » (Jn 19,26) qui est sorti des lèvres de Jésus. Jésus prend soin de nous, et Marie en fait tout autant! (développement : Le "Dieu-qui-vient" il désire se trouver avec nous et nous visiter).

 

4éme) « Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu mon Sauveur » (Lc 1,46-47). Le Magnificat est une prière sous forme de poésie qui surgit du coeur reconnaissant de Sainte Marie (développement : Humilité et gratitude de Marie). Il témoigne d’une connaissance des Saintes Ecritures élevée et mûrie (développement : Le "Magnificat" de la Vierge Marie). Grâce à ce bagage, Marie est en mesure de répondre bien et rapidement à la Volonté de Dieu, et cela toujours! Dieu sait que ce n’est pas chose aisée!