Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Samedi - Octave de Pâques

Texte de l'Évangile (Mc 16,9-15): Ressuscité de grand matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d'abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons. Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s'affligeaient et pleuraient. Quand ils entendirent qu'il était vivant et qu'elle l'avait vu, ils refusèrent de croire.

Après cela, il se manifesta sous un aspect inhabituel à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu'ils étaient à table: il leur reprocha leur incrédulité et leur endurcissement parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité. Puis il leur dit: «Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création».

Athéisme (rejet de la foi)

Abbé Gerardo GÓMEZ
(Merlo, Buenos Aires, Argentine)

Aujourd'hui Jésus-Christ ressuscité apparaît aux femmes et aux hommes qui l'on accompagné dans sa vie. Il ya des réactions différentes: certains avec étonnement; d’autres vivent l'expérience avec la peur ou l'indifférence ou l'incrédulité, d'autres croient et profitent de la rencontre avec le Ressuscité.

La foi est la "connaissance", une connaissance de faire confiance à la parole d'une autre personne qui me parle. Devant les mystères de Dieu il est raisonnable d'avoir la foi, de fait, la foi est raisonnable, car elle a aussi ses raisons. Croire en Dieu n'est pas un saut aveugle dans l'obscurité: le catholique, quand il entre à l'Église, ne se quitte pas la tête mais bien son chapeau. Il est anormal de ne pas croire: nous avons donc besoin plus de "foi" pour être athée que pour être un chrétien.

—Seigneur ressuscité, avec mes parents et l'Église je t'ai trouvé: Je veux croire –te connaitre- plus en plus. Maintenant, Pâques me donne une autre occasion pour réaffirmer ma foi en ta résurrection. Manifeste dans mes actions la joie de cette rencontre.