Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 5e Dimanche (A) de Temps de Pâques

Texte de l'Évangile (Jn 14,1-12): «Ne soyez donc pas bouleversés: vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure; sinon, est-ce que je vous aurais dit: Je pars vous préparer une place? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi; et là où je suis, vous y serez aussi. Pour aller où je m'en vais, vous savez le chemin» (…).

L'éternité dans la maison du Père

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, Jésus nous offre le désir le plus important de notre cœur: l'éternité dans la maison du Père. L'espérance chrétienne est certainement une espérance "déjà donnée": Dieu s'est déjà incarné, et chaque jour, il nous "offre" son sacrifice salvateur à travers l'Eucharistie. Mais la nôtre est surtout une espérance "au-delà" du temps: c'est la vie éternelle.

Notre cœur, qui sait ce que veut dire aimer et dont la culmination est l'amour, a besoin d'un horizon d'éternité. Plus encore, sans éternité on n'est pas capable d'aimer. C'est un fait, l'amour est toujours en train de combattre la mort. Ce serait une plaisanterie cruelle si nous n'avions que cette vie, car l'amour, s'il est authentique, va toujours au-delà de tout et a besoin de se projeter dans l'infini (l'éternité).

—Jésus, sans toi, mon amour est une promesse irréalisable, car je peux offrir uniquement un amour limité. Mais avec toi, cette promesse n'est pas insensée car dans notre amour humain uni au tien vit l'éternité.