Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 7e Dimanche (B) de Temps de Pâques

Texte de l'Évangile (Jn 17,11b-19): «Père saint, garde mes disciples dans la fidélité à ton nom que tu m'as donné en partage (…). Je leur ai fait don de ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu'ils ne sont pas du monde, de même que moi je ne suis pas du monde. Je ne demande pas que tu les retires du monde, mais que tu les gardes du Mauvais (…)».

Le "monde"

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, Jésus nous surprend avec un paradoxe: il dit que nous ne sommes pas de ce monde et demande notre protection, mais il nous envoi dans ce monde. Et... l'histoire enseigne que le monde, selon les temps et les lieux, déteste les chrétiens.

Distinguons-nous! "Le Monde" signifie, en particulier, la "création" née de l'amour du Créateur. Ce n'est pas "lieu de destruction", mais "notre place". Jésus demande au Père de ne pas nous emporter de ce monde: nous sommes du "siècle" et que nous l’aimons (nous sommes "laïque"). Deuxièmement, "monde" signifie "l'opposition à Dieu", la mauvaise intention de la construction du "monde" sans le Créateur. Mais cela conduit à un monde inhumain: lorsque l'homme poursuit Dieu, l'homme poursuit à l'homme. Jésus nous avertit de cette "mondanité" (ou "laïcité").

—Mon Créateur, donne-moi passionnément la vie sur terre et, à son tour, lève mes yeux sur toi à fin de partager ton amour dans ce monde. Aide-nous à vivre ensemble, entre nous et unis à toi, qui es la Vérité.