Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps de Pâques - 7e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Jn 17,20-26): «Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi. Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu'ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m'as envoyé (…)».

Œcuménisme

+ Abbé Antoni ORIOL i Tataret
(Vic, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui dans sa prière sacerdotale, Jésus prie spécialement pour l'unité de ses disciples. "Etre chrétien" doit se conjuguer sous la forme plurielle de "nous", comme Dieu lui-même qui est "Un en nous" (trinité de Personnes dans un Seul-Dieu). Il existe plusieurs initiatives qui surgissent pour mettre fin à la division entre les différentes croyances.

Il s'agit de cette unité que Jésus a instituée, celle pour laquelle il a prié le Père intensément et celle que l'Esprit Saint a visualisé le jour de la Pentecôte. L'effort de toutes les communautés de chrétiens pour retrouver cette unité s'appelle l'Œcuménisme, c'est un mot dérivé du grec qui signifie "ce qui s'étend à tout le monde" et par conséquent, "ce qui est universel". Précisément, "universel" est la signification du mot "catholique". Il va de soi que, par définition, en tant que catholiques nous avons l'obligation —et l'honneur— d'être ceux qui doivent travailler et prier le plus pour retrouver cette unité que nous avons perdue.

—Seigneur, fais que nous vivions cette vérité et accorde-nous le don de l'unité.