Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps du Carême - 3e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mt 5,17-19): «Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais accomplir (…)».

"Fidélité" et "nouveauté" dans la doctrine de Jésus

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous analysons le binôme religieux "fidélité-nouveauté" de Jésus-Christ. Il a prié en parfaite communion avec Israël et, pourtant, Il est Lui-même un nouveau Israël: l'ancienne Pâque apparaît comme une préparation de la nouvelle Pâque qui est Jésus Lui-même. Et maintenant la vraie "libération" s'effectue grâce à son amour qui englobe toute l'humanité.

Si nous regardons le chemin de Jésus rétrospectivement, nous constatons ce mélange de "fidélité-nouveauté": Jésus est pratiquant; Il célèbre les fêtes juives avec les autres, Il prie dans le temple, Il s'en tient à ce qu'ont dit Moïse et les Prophètes… Mais, au même temps, tout devient nouveau: de l'explication sur le sabbat, la pureté rituelle et la nouvelle interprétation du "Décalogue" à la purification du temple, qui précède la fin du temple en pierre et annonce le nouveau Temple, la nouvelle adoration "avec l'esprit et en vérité".

—Jésus-Christ, fidèle à la volonté originelle de Dieu, apporte un changement décisif dans l'histoire des religions qui devient réalité sur la Croix: il a créé un nouveau culte.