Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps du Carême - 4e Dimanche (A)

Texte de l'Évangile (Jn 9,1-41): En sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme qui était aveugle de naissance. Ses disciples l'interrogèrent: «Rabbi, pourquoi cet homme est-il né aveugle? Est-ce lui qui a péché, ou bien ses parents?». Jésus répondit: «Ni lui, ni ses parents. Mais l'action de Dieu devait se manifester en lui (…)». Cela dit, il cracha sur le sol et, avec la salive, il fit de la boue qu'il appliqua sur les yeux de l'aveugle, et il lui dit: «Va te laver à la piscine de Siloé» (ce nom signifie: Envoyé). L'aveugle y alla donc, et il se lava; quand il revint, il voyait (…). Jésus (…) vint le trouver et lui dit: «Crois-tu au Fils de l'homme?». Il répondit: «Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui?». Jésus lui dit: «Tu le vois, et c'est lui qui te parle». Il dit: «Je crois, Seigneur!», et il se prosterna devant lui (…).

La lumière de la foi: «Je crois, Seigneur!»

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui Jésus guérit un homme aveugle de naissance nous le dit. La question que le Seigneur Jésus adresse à celui qui a été aveugle constitue le sommet du récit: «Crois-tu au Fils de l'homme?». Cet homme reconnaît le signe accompli par Jésus et passe de la lumière des yeux à la lumière de la foi: «Je crois, Seigneur!».

Il faut souligner comment une personne simple et sincère, accomplit, de façon progressive, un chemin de foi: dans un premier moment, il rencontre Jésus comme un «homme» parmi d'autres, puis il le considère comme un «prophète», et enfin, ses yeux s'ouvrent et il le proclame «Seigneur». En opposition avec la foi de l'aveugle guéri, il y a l'endurcissement du cœur des Pharisiens qui ne veulent pas accepter le miracle, parce qu'ils refusent d'accueillir Jésus comme le Messie.

—Nous aussi, à cause du péché d'Adam, nous sommes nés «aveugles», mais dans la source baptismale, nous avons été illuminés par la grâce du Christ. Le péché avait blessé l'humanité, mais dans le Christ, resplendit la nouveauté de la vie, et l’objectif auquel nous sommes appelés.