Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps du Carême - 4e Dimanche (B)

Texte de l'Évangile (Jn 3,14-21): Jésus dit à Nicodème: «De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l'homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle (…)».

Le lavage qui nous purifie c'est l'amour de Jésus qui va jusqu'à la mort

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui Jésus qui est exalté sur la croix apparaît comme le salut pour tous ceux qui le regardent avec de la foi. Pour rentrer en communion avec Dieu, l'homme doit être "pur". Mais plus il rentre dans la lumière, plus il sent le besoin d'être purifié. C'est pour cela que les religions ont créé des moyens de "purification".

Toutefois, Jésus a apporté un changement radical au concept de la pureté devant Dieu: ce ne sont pas les rituels qui nous purifient. La pureté et l'impureté ont leur place dans le cœur de l'homme, et la foi est ce qui purifie le cœur de l'homme (cf. Ac 15,5-11). Une telle foi est due au fait que Dieu vient à la rencontre de l'homme (il ne s'agit pas d'une simple décision autonome de l'homme).

—Le lavage qui nous purifie c'est l'amour de Jésus qui va jusqu'à la mort. Dans la grande aspiration de l'humanité à la pureté, l'Evangile de Jean —Jésus lui-même— nous indique le chemin: Lui, qui est Dieu et Homme à la fois, nous rend dignes de Dieu.