Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps du Carême - 4e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Jn 5,17-30): Jésus leur déclara: «Mon Père, jusqu'à maintenant, est toujours à l'oeuvre, et moi aussi je suis à l'oeuvre». C'est pourquoi, de plus en plus, les Juifs cherchaient à le faire mourir, car non seulement il violait le repos du sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l'égal de Dieu (…).

Le quatrième Évangile déclare directement que Jésus est le Fils de Dieu

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous centrons notre attention sur l'image de Jésus selon le quatrième Évangile. Dans le "Jésus des synoptiques" (trois premières semaines de la Carême) le mystère de son unité avec le Père est toujours présent et détermine tout, mais il reste caché sous son humanité. Ses disciples et ses adversaires se sont aperçus de cela progressivement (aussi d'une forme inespérée dans quelques moments).

Dans l'Évangile selon saint Jean —où nous n'entendons pas de paraboles mais de grands sermons centrés sur des images, et où la scène principale du rôle du Seigneur s'est déplacée de la Galilée à Jérusalem— la divinité de Jésus apparaît sans cachettes. Ses disputes avec les autorités juives du Temple constituent déjà dans son ensemble, pour ainsi le dire, le processus futur de Jésus devant le Sanhédrin, un épisode celui-ci que Jean, contrairement aux synoptiques, ne le considère déjà après comme un jugement proprement de sentence.

—Jésus, Tu nous permets connaître Dieu parce que tu es le Fils Unique qui est dans le "cœur" du Père (cf. Jn 1,18).