Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps du Carême - 4e Semaine: Vendredi

Texte de l'Évangile (Jn 7,1-2.10.14.25-30): La fête juive des Tentes approchait. Lorsque les frères de Jésus furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret. La semaine de la fête était déjà à moitié passée quand Jésus monta au Temple et se mit à enseigner (…).

Caractère liturgique du quatrième Évangile

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous nous situons dans la "fête juive des Tentes" et nous observons que l'Évangile de Jean prend son rythme du calendrier des fêtes d'Israël. Au début de l'activité de Jésus nous trouvons "la Pâque des Juifs", de laquelle dérive le thème du véritable temple (en connexion avec la croix et la résurrection) (cf. 2,13-25).

La guérison du paralytique —cadre de la première grande prédication de Jésus à Jérusalem— apparaît en relation avec "une fête des juifs" (cf. 5,1), probablement la "fête des Semaines" (Pentecôte). La multiplication des pains (et la prédication eucharistique de l'Évangile de Jean) connecte avec la fête de la Pâque (cf. 6,4). Finalement, nous retrouvons de nouveau Jésus à Jérusalem à la fête du Dévouement au Temple (cf. 10,22).

—Le chemin de Jésus culmine dans sa dernière fête de Pâque (cf. 12,1): là-bas, en temps que véritable agneau pascal, il versera son sang sur la croix. Sa prière sacerdotale a lieu, justement, à partir du contenu théologique de la fête de l'Expiation.