Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire- 16e Semaine: Dimanche (C)

Texte de l'Évangile (Lc 10,38-42): Alors qu'il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une soeur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole (...).

La foi comme écoute et vision

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes du Pape François)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, la connaissance de la foi est présentée comme une écoute, et elle est associée à l’ouïe: «Marie, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole». Associée à la parole, la connaissance est toujours une connaissance personnelle, une connaissance qui reconnaît la voix, s’ouvre à elle en toute liberté et la suit dans l’obéissance. La foi est, en outre, une connaissance liée à l’écoulement du temps, dont la parole a besoin pour se dire: c’est une connaissance qui s’apprend seulement en allant à la suite du Maître (sequela).

A l’écoute de la Parole de Dieu s’unit le désir de voir son visage. L’ouïe atteste l’appel personnel et l’obéissance, et aussi le fait que la vérité se révèle dans le temps; la vue offre la pleine vision de tout le parcours et permet de se situer dans le grand projet de Dieu.

—Croire c’est écouter et, en même temps, «voir». Avec l’écoute et la vision, la foi est un toucher. Par son Incarnation, Jésus nous a touchés, et, par les Sacrements aussi il nous touche aujourd’hui; et nous pouvons recevoir la puissance de sa grâce.