Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 16e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mt 13,1-9): Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord du lac. Une foule immense se rassembla auprès de lui, si bien qu'il monta dans une barque où il s'assit; toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles (…).

Les paraboles sont le "cœur" de la prédication du Christ

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous voyons Jésus-Christ enseignant le peuple en paraboles: ils sont au cœur de sa prédication. La question plus profonde de la proclamation du Christ était le mystère du Fils, en qui Dieu se présente à nous et remplit sa promesse, Jésus est venu et Jésus sera toujours celui qui vient.

Dans ses adieux aux Apôtres il explique que jusque-là il leur a parlé en comparaison, mais qu'il était temps de parler clairement du Père (comme il l'a fait durant sa Passion). Les paraboles parlent secrètement du mystère de la Croix, plus encore, font partie de ce mystère. Précisément parce qu'ils démontrent le mystère divin du Fils (Jésus), soulèvent contradiction. Quand ils atteignent un maximum de clarté (comme dans la "parabole de la vigne") deviennent alors des Stations de "Via Crucis" (jeter le fils de la vigne et le "tuer").

—Seigneur, votre enseignement m'engage à changer ma vie. Tu m'appelle délicatement et viens me chercher. Je suis donc tout ouï.