Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire- 17e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mt 14,1-12): En ce temps-là, Hérode, prince de Galilée, (…) avait fait arrêter Jean, l'avait fait enchaîner et mettre en prison, à cause d'Hérodiade, la femme de son frère Philippe. En effet, Jean lui avait dit: «Tu n'as pas le droit de vivre avec elle» (…).

Il n’est pas d’amours infidèles! (sur le mariage)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous voyons le Baptiste décapité pour avoir défendu la vérité sur le mariage. De nos jours aussi, les abus législatifs —qui étiquettent comme “mariage” les différentes expériences affectives— déforment le visage de l’amour conjugal, au point de le rendre méconnaissable pour beaucoup d’entre nous. La vie humaine n’est pas une expérience ni un contrat de location! Seule une ambiance de fidélité réellement solide est adéquate pour la dignité de la vie commune maritale et pour l’éducation des enfants.

Le mariage —institué par Dieu— est le lieu de l’amour total entre un homme et une femme. La mesure authentique de leur amour est la “totalité”. Le reste, c’est du” commerce” (où les contrats n’obligent pas “à vie” et n’exigent pas non plus “de l’exclusivité”). Me donner seulement tout entier, sans me réserver une partie ni en aspirant à une révision / rescision, répond pleinement à la dignité humaine.

—Jésus, Marie et Joseph: illuminez l’humanité pour défendre le bel amour, car se marier avec le “parachute” du divorce n’est pas se marier; c’est tout simplement, se tromper.