Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 18e Semaine: Vendredi

Texte de l'Évangile (Mt 16,24-28): Alors Jésus dit à ses disciples: «Si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera (…). Et quelle somme pourra-t-il verser en échange de sa vie? (…)».

L'homme n'est pas un être "jeté" dans le monde au hasard

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus nous pose une question clé: "Qu'est-ce que l'homme peut donner en échange de sa vie?". La réponse: rien qui ne soit donner cette même vie à Dieu. Cela suppose que personne en ce monde n'est le résultat d'une coïncidence: l'homme n'est pas un être qui a été "jeté" dans le monde au hasard, mais qui a été créé par Dieu parce qu'il nous connaissait déjà et nous aimait.

Toute vie est précédée d'une connaissance, d'une idée et d'un amour, qui constituent le fondement même de notre existence. La création est un espace qui a été ouvert pour que nous puissions répondre à l'amour de Dieu. Le cosmos n'a pas été créé pour qu'il y ait une multitude d'astres et tant d'autres choses, mais pour qu'il y ait un endroit pour l'"alliance", pour le "oui" d'amour entre Dieu et l'homme qui lui répond.

—Seigneur, ma liberté et ta Croix sont dans ma réponse, sans liberté ma réponse serait sans amour, sans la Croix ce ne serait pas la réponse adéquate pour te suivre.