Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 19e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mt 18,15-20): «(...) Encore une fois, je vous le dis: si deux d'entre vous sur la terre se mettent d'accord pour demander quelque chose, ils l'obtiendront de mon Père qui est aux cieux. Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d'eux».

Celui qui croit n’est jamais seul (ouverture au «nous» ecclésial)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes du Pape François)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui nous méditons que la foi n’est pas seulement une option individuelle, elle n’est pas une relation isolée entre le «moi» du fidèle et le «Toi» divin, entre le sujet autonome et Dieu. Par nature, elle s’ouvre au «nous», elle advient toujours dans la communion de l’Église.

Cette ouverture au «nous» ecclésial se produit selon l’ouverture même de l’amour de Dieu, qui n’est pas seulement relation entre Père et Fils, entre «moi» et «toi», mais, qui est aussi dans l’Esprit un «nous», une communion de personnes. Celui qui croit n’est jamais seul, et pourquoi la foi tend à se diffuser, à inviter les autres à sa joie. Celui qui reçoit la foi découvre que les espaces de son «moi» s’élargissent, et que de nouvelles relations qui enrichissent sa vie sont générées en lui.

—Le catéchumène, après le bain de la nouvelle naissance, est accueilli dans la maison de la Mère pour élever les mains et prier, avec ses frères, le Notre Père: il est accueilli dans une nouvelle famille.