Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 21e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Mt 23,13-22): «Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens (…) vous qui dites: ‘Si l'on fait un serment par le Temple, il est nul; mais si l'on fait un serment par l'or du Temple, on doit s'en acquitter’. Insensés et aveugles! Qu'est-ce qui est le plus important: l'or? ou bien le Temple par lequel cet or devient sacré? (…). Celui qui fait un serment par le Temple fait un serment par le Temple et par Celui qui l'habite (…)».

"Tu ne prendras pas le nom de Dieu en vain" (2º Commandement du Décalogue)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous considérons le 2º Commandement de la Loi de Dieu: "Tu ne prendras pas le nom de Dieu en vain". Dans un positif, nous devons respecter le nom du Seigneur. Jésus-Christ reproche les scribes et les Pharisiens d'abuser du nom de Dieu, puisque —au moyen d'une casuistique complexe qu'ils avaient inventée— ils savaient trouver des subterfuges pour user d'une manière mal tournée (toujours dans un propre bénéfice!) le serment.

Dieu —comme un cadeau— nous a révélé son Nom Saint : nous devons le garder dans la mémoire, dans un silence d'adoration tendre. Cependant, d'aucun mot on a tant abusé comme du mot "Dieu". Un seul exemple: les ceintures de l'armée nazi portaient gravée la phrase "Le Dieu avec nous". Apparemment le nom de Dieu était honoré, mais —en réalité— il était gravement profané pour les propres fins. Ces profanations de son nom défigurent le visage de Dieu, jusqu'à le faire méconnaissable.

—Mon Dieu, je veux t'adorer en invoquant plusieurs fois ton Nom "trois fois Saint", et je désiré élever ton doux nom de Dieu-Homme : Jésus!