Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 22e Semaine: Dimanche (A)

Texte de l'Évangile (Mt 16,21-27): A partir de ce moment, Jésus le Christ commença à montrer à ses disciples qu'il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des chefs des prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches: «Dieu t'en garde, Seigneur! cela ne t'arrivera pas». Mais lui, se retournant, dit à Pierre: «Passe derrière moi, Satan, tu es un obstacle sur ma route; tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes» (…).

La tentation de la "réussite", sans la croix

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus applique la prophétie de Zacharie, qui avait fait allusion à une vision mystérieuse d'un Messie qui souffre la mort. Jésus-Christ donne une forme concrète à cette vision, dirigée vers un avenir inconnu. Toutefois, la prophétie de l'adversité suit immédiatement la promesse du salut. Jésus, en passant par la mort, vivra à nouveau.

Jésus Ressuscité, le Pasteur qui s'inscrit pleinement dans le voyage de la mort guidé par le chemin de la vie. Mais Pierre ne regarde pas la prophétie de la résurrection et ne reçoit que l'annonce de la mort. Par opposition à la Croix, il ne peut pas comprendre le mot "résurrection" et aimerait la réussite sans la croix.