Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 23e Semaine: Dimanche (C)

Texte de l'Évangile (Lc 14,25-33): De grandes foules faisaient route avec Jésus; il se retourna et leur dit: «Si quelqu'un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et soeurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher derrière moi ne peut pas être mon disciple (…)».

Le chrétien est un pèlerin, marchant avec Jésus

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes du Pape François)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, comme la vie n'est pas très tranquille il faut la cheminer. Pour rester dans l'amour de Jésus, nous sortons pour marcher sur les rues de notre ville, avec la joyeuse certitude de ce qu'Il est à notre côté. La joie de l'amour du Seigneur nous fait marcher ensemble comme des pèlerins, en nous sentant fidèle peuple de Dieu; liés avec les autres.

Nous ne pouvons pas remémorer Jésus en restant installés en nous-mêmes. Le chrétien est pèlerin, quelqu’un qui voyage, à pied. Jésus nous a dit qu'Il est le Chemin et pour rester dans un Chemin il faut le cheminer. Non "on reste" en étant immobile.. Mais pas non plus en allant à toute vitesse, en heurtant et en renversant : Jésus ne nous aime pas ni tranquilles ni bousculant; il nous aime pacifiquement laborieux dans le chemin. Il nous marque le rythme.

-Ainsi Marie marchait : elle, à peine reçu l'annonce de l'Ange, s'est levée et s'est mise en chemin pour aller servir sa cousine. Elle a accompagné son Fils dans le chemin de la Croix et elle accompagne l'Église vers la maison du Père.