Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 23e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Lc 6,20-26): Regardant alors ses disciples, Jésus dit: «Heureux, vous les pauvres: le royaume de Dieu est à vous! Heureux, vous qui avez faim maintenant: vous serez rassasiés! Heureux, vous qui pleurez maintenant: vous rirez! Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l'homme. Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense est grande dans le ciel (…)».

Les "Béatitudes", paradoxe du chrétien

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus appelle ses disciples "bienheureux" à plusieurs reprises. Les "Béatitudes" sont des mots remplis de promesses, qui servent en même temps de boussole morale. Chacune des "Béatitudes" décrit, pour ainsi dire, la situation factuelle des disciples du Christ: ils sont pauvres, ils ont faim, ils pleurent, ils sont haïs, ils sont persécutés… ce sont comme des "notes" pratiques, mais qui servent aussi comme indications théologiques et morales.

En dépit de la situation menaçante dans laquelle Jésus voit les siens, cette situation devient une promesse quand on la regarde avec la lumière de Dieu. Pour le disciple, les "Béatitudes" sont un paradoxe: les critères du monde sont inversés dès qu'on voit les choses avec l'échelle de valeurs de Dieu. Les "Béatitudes" sont des promesses dans lesquelles resplendit l'image du monde nouveau et de l'homme nouveau que Jésus introduit et dans lesquelles "les valeurs sont inversées".

—Seigneur, quand je vois à travers toi, je vis alors avec des critères nouveaux, je commence à "toucher" ce qui doit venir (le Ciel) et alors la joie arrive dans la tribulation.