Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 23e Semaine: Vendredi

Texte de l'Évangile (Lc 6,39-42): Il leur dit encore en paraboles: «Un aveugle peut-il guider un autre aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans un trou? (…)».

L’"aveuglement" du relativisme

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, la description que fit saint Paul de la "minorité d’âge dans la foi" est toujours aussi actuelle: être porté à la dérive, vivre balloté par tout vent de doctrine. Que de "vents" avons-nous connu durant ces dernières décades ! Du marxisme au libéralisme et jusqu’au libertinisme; du collectivisme à l’individualisme; de l’athéisme à un vague mysticisme religieux… C’est la pire des cécités, car on ne sait ni où l’on va ni d’où l’on vient.

Avoir une foi claire est fréquemment étiqueté de fondamentalisme, alors que le relativisme —l’"aveuglement" de penser selon ce qui est à la mode— paraît être la seule attitude acceptable. Une dictature du relativisme se constitue ainsi, qui ne reconnaît rien de définitif et ne laisse comme ultime mesure que le moi et ses envies.

—L’amitié avec toi, Jésus, est notre "mesure": la mesure de l’humanisme véritable. Ton amitié nous donne le critère pour distinguer le vrai du faux, la vérité du mensonge…