Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 24e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Lc 7,31-35): «(…) La sagesse de Dieu se révèle juste auprès de tous ses enfants».

Foi et raison : le vice d'accepter seulement le "factuel"”

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus regrette l'incrédulité des leaders du peuple juif : par ses préjugés, ils n'ont pas cru le Baptiste et au Seigneur. Notre temps il n'est pas non plus libre des préjugés mentaux (qui rendent inapte à la foi): il y a des personnes incapables de voir au-delà du factuel; elles peuvent seulement continuer de penser au plan du factuel. Seulement le palpable est vu! Et du point de vue métaphysique, la personne devient plus sotte.

Par ce chemin, la personne est inhabilitée pour donner le saut au mystère, en se noyant simplement dans le factuel. Celui qui ne réussit pas à percevoir le mystère qui règne dans les faits de la nature ou de l'histoire, remplit sa tête et son cœur avec un tas de choses qui peut-être le rendent inapte à la profondeur et à l'amplitude spirituelle.

—Il est incohérent d'affirmer: "Seulement le factuel est estimé" le (palpable). Cette même affirmation est de l'ordre "métaphysicien" (c'est-à-dire, au-delà du physique, du "factum"). La sagesse s'accrédite par ses "enfants" c'est-à-dire par ses œuvres!