Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 24e Semaine: Vendredi

Texte de l'Évangile (Lc 8,1-3): Ensuite Jésus passait à travers villes et villages, proclamant la Bonne Nouvelle du règne de Dieu. Les Douze l'accompagnaient, ainsi que des femmes qu'il avait délivrées d'esprits mauvais et guéries de leurs maladies: Marie, appelée Madeleine (qui avait été libérée de sept démons), Jeanne, femme de Kouza, l'intendant d'Hérode, Suzanne, et beaucoup d'autres, qui les aidaient de leurs ressources.

La femme

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus marchant le long avec les Douze pour prêcher, et est accompagné de quelques femmes. Bien qu'il y ait une différence entre les disciples des Douze et les femmes, les Évangiles montrent clairement que "plusieurs" femmes faisaient partie de la communauté restreinte des croyants, et que son "suivre Jésus dans la foi" était essentiel pour faire partie de cette communauté. Tout cela sera clairement démontré au pied de la croix et dans le contexte de la résurrection.

Face à la coutume juive de l'époque, qui considérait les femmes comme des êtres de seconde classe, le Christ a commencé une sorte d'émancipation des femmes. La féminité exprime l'homme, ainsi que la masculinité, mais avec une modulation différente: à savoir, les femmes ont une sensibilité particulière face au nouveau, au différent, au grand, au mystérieux qui apparaissent en Jésus-Christ. Il les accueille d’une manière spéciale dans son entourage et de là émerge ainsi le "charisme de la femme."

—Marie, tu es bénie entre toutes les femmes et Mère de l'Église.