Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 26e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Lc 9,57-62): En cours de route, un homme dit à Jésus: «Je te suivrai partout où tu iras». Jésus lui déclara: «Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête». Il dit à un autre: «Suis-moi». L'homme répondit: «Permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père». Mais Jésus répliqua: «Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu» (…).

L'heure de Jésus (l'appel)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, dans cette scène nous voyons que l'existence humanise n'est pas indifférence (sans sens), mais elle a "un relief": Dieu appelle l'homme et son appel est "propre". La réponse à cet appel a une préférence et réclame la totalité de notre être. Il ne suffit pas de livrer une partie de nous même…

Pour le chrétien il signifie qu'Il existe "l'Heure de Jésus-Christ", l'instant qui ne peut pas être ajourné, parce que l'on ne peut pas calculer et dire: "Oui je veux, naturellement, mais maintenant…". Parce qu'ainsi on pourrait se permettre de faire courir ventre à terre l'instant de "ma" vie et perdre —précisément par la faute de ces précautions— de l'authentique de "ma" propre vie que l'on ne peut jamais plus récupérer. Il y a l'heure du "appel", qui exige une décision instantanée: la décision la plus importante! Elles ont préférence la raison de Jesús et son appel: Elles arrivent d'abord!

—Je demande à ma Mère Sainte-Marie que je sache comme Elle répondre bien et à temps, en ajournant le "raisonnable" devant ce "plus grand" qui est Lui. Seulement ainsi j'arriverai vraiment à sa proximité.