Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 2e Semaine: Samedi

Texte de l'Évangile (Mc 3,20-21): Jésus entre dans une maison, où de nouveau la foule se rassemble, si bien qu'il n'était pas possible de manger. Sa famille, l'apprenant, vint pour se saisir de lui, car ils affirmaient: «Il a perdu la tête».

Le "Royaume" proclamé par le Christ c'est Le Christ Lui-même

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, même les membres de la famille du Christ sont surpris. Son ministère provoque la surprise: en raison de sa nouveauté, de son autorité et… parce qu'il exige qu'on adhère à Lui. En effet, la nouvelle proximité du "Royaume" dont parle Jésus, et dont la proclamation est le signe distinctif de son message, cette nouvelle proximité de tout réside en Lui-même.

Par le biais de sa présence et de son activité, Dieu rentre dans l'histoire ici et maintenant d'une manière totalement nouvelle, comme Celui qui agit. C'est pour cela que maintenant "le temps a expiré"; c'est pour cela que maintenant, d'une manière singulière, le temps de la conversion et du repentir est arrivé, mais également le temps de la jubilation car, par l'intermédiaire de Jésus, Dieu vient à notre rencontre. A travers Lui maintenant c'est Dieu qui agit et qui règne, c'est-à-dire, sans pouvoir terrestre, à travers l'amour qui arrive "jusqu'à l'extrême", jusqu'à la croix.

—Jésus, j'accepte ton invitation à te suivre en laissant tout derrière moi. Parce que Tu es le "trésor" et que la communion avec Toi est une "perle précieuse".