Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 27e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Lc 11,1-4): Un jour, quelque part, Jésus était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda: «Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean Baptiste l'a appris à ses disciples». Il leur répondit: «Quand vous priez, dites: ‘Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour. Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes nous pardonnons à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous soumets pas à la tentation’».

Le "Notre Père" surgit de la prière de Jésus

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, le Seigneur nous dit comment nous devons prier. Lucas met le "Notre Père" en relation avec la prière personnelle de Jésus même. Il nous fait participants de sa propre prière, nous introduit dans le dialogue intérieur de l'Amour trinitaire, en élevant, ainsi, nos besoins humaines jusqu'au cœur de Dieu. De plus, les mots du "Notre Père" sont orientations fondamentales pour notre existence, parce qu'elles essaient de nous conformer à l'image du Fils.

Dans le "Notre Père" prend appui, en premier lieu, la primauté de Dieu, dont la même préoccupation dérive par soi même par la manière intégrale d'être homme. Pour que l'homme puisse présenter ses demandes convenablement il doit être dans la vérité: "D'abord Dieu", et, à partir de là, Il nous porte par les chemins d'être des hommes. Finalement, nous lui demandons d'être libérés du guet du Malin.

—Seigneur, notre Dieu, Tu n'es pas quelqu'un d' inconnu et lointain: tu nous montres ton visage dans ton Fils Jésus et au moyen de sa prière, nous introduis dans ton intimité Trinitaire.