Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 27e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Lc 11,5-13): Jésus leur dit encore: «(…) Demandez, vous obtiendrez; cherchez, vous trouverez; frappez, la porte vous sera ouverte (…). Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent!».

La divine liturgie

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous voyons comment l'homme, une fois qu'il a perdu sa transcendance, n'a plus qu'un hurlement, car il veut seulement être la terre et il essaie de convertir le ciel et la profondeur des océans en sa terre. La compréhension sincère de la liturgie (c'est-à-dire l'identification au Christ pour rendre gloire au Père en étant fils du Fils) rend à nouveau à l'homme son intégrité.

Les poissons vivent dans la mer et se taisent, les animaux sur terre crient, mais les oiseaux dont l'habitat est le ciel chantent. Le propre de la mer est le silence, le propre de la terre est le cri, le propre du ciel est le chant. Mais l'homme participe à toutes ces choses: il a dans son for intérieur la profondeur de la mer, la charge de la terre et les hauteurs des cieux, c'est pourquoi ces trois propriétés lui appartiennent: le silence, le cri et le chant.

—Jésus, ton appel nous invite à nouveau à nous taire et à chanter. Par ton action liturgique, tu nous redonne la profondeur et la hauteur, le silence et le chant.