Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 28e Semaine: Dimanche (A)

Texte de l'Évangile (Mt 22,1-14): Jésus disait en paraboles: «Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui célébrait les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs pour appeler à la noce les invités, mais (…) ils n'en tinrent aucun compte et s'en allèrent, l'un à son champ, l'autre à son commerce (…)».

Du temps pour le Bon Dieu

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, de "nos jours", la médecine a allongé le temps de l'homme: celui-ci a maintenant plus de temps. Mais vraiment avons-nous du temps? Voici la grande question: ou, c'est le temps qui nous attrape? En tout cas, la majorité n'a pas du temps pour le Bon Dieu, elle a besoin de son temps pour soi même: pour son champ, pour les nouvelles paires de ses bœufs, pour ses affaires…

Mais réellement avons-nous le temps pour nous mêmes? Ce ne sera pas que nous avons très peu de temps? Qui est-ce qui a qui: l'homme au temps, ou le temps à l'homme ? Parce que, en réalité: ne vivons-nous pas en passant sans nous arrêter devant nous même? N'est-il peut-être pas le vrai temps de l'homme celui qu'il consacre à Dieu? Jésus-Christ a eu le temps pour son Père - Dieu, et pour Lui, maintenant Dieu a le temps. Ne devrions-nous pas essayer —plusieurs fois— de réussir à libérer du temps pour Dieu?

—Seigneur Dieu, Tu es l'auteur du temps; Tu m'as bénit en m'accordant le temps pour l'administrer en te servant. Fais que vraiment "mon temps" soit" ton temps".