Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 34e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Lc 21,12-19): «Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l'on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom (…). C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie».

Le "temps des païens" et les persécutions

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, le "Discours Eschatologique" parle du "temps des gentils" et des persécutions. Le "temps des nations" —le temps de l'Église— est présent dans tous les Évangiles. L'annonce de ce temps —et la tâche qui dérive de lui— est un point central: la fin du monde seul peut arriver quand on aura emporté l'Évangile à tous les peuples.

Dans la référence aux persécutions futures on présuppose le temps des païens, parce que le Seigneur ne dit pas seulement que ses disciples seront fascinés par des tribunaux et des synagogues, mais ils seront aussi portés devant des gouverneurs et des rois. C'est-à-dire, l'annonce de l'Évangile sera toujours sous le signe de la croix: c'est ce que les disciples de Jesús ont à apprendre plusieurs fois chez chaque génération.

—La croix est et continue d'être le signe du "Fils de l'homme": la vérité et l'amour n'ont pas d'autre arme dans sa lutte contre le mensonge et la violence que le témoignage de la souffrance.