Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 3e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Mc 4,21-25): Jésus disait encore à ses disciples cette parabole: «Est-ce que la lampe vient pour être mise sous le boisseau ou sous le lit? N'est-ce pas pour être mise sur le lampadaire? Car rien n'est caché, sinon pour être manifesté (…). Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende!» (…).

Le "Royaume de Dieu" est la souveraineté du "Dieu présent dans l'histoire"

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, —nous continuons avec les paraboles sur le Royaume— nous comprenons que la doctrine du Christ est "lumière" pour tout le monde. Mais, où voyons-nous ce royaume? Pilate formula cette question, mais en méprisa la réponse... Jésus proclama le Royaume de "Dieu", pas un autre quelconque: il annonce Dieu vivant, qui est capable d'agir dans le monde et dans l'histoire d'une manière concrète.

L'aspect neuf et totalement spécifique de son message repose sur l'idée que l'heure est venue où Dieu,- de tel sorte que toute modalité précédente est dépassée-se manifeste dans l'histoire comme étant son véritable "Seigneur", comme étant le Dieu vivant. Sa souveraineté dépasse le "moment", elle va au-delà de l'histoire entière et la transcende. Mais en même temps il s'agit de quelque chose d'absolument présent: dans la liturgie, dans le temple et dans la synagogue; dans la prière et la vie du croyant.

—Ton pouvoir, Seigneur, est silencieux, mais il constitue la véritable souveraineté: la gloire du Christ —la gloire humble et prête à souffrir— n'a pas disparu et ne disparaîtra pas.