Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 34e Semaine: Vendredi

Texte de l'Évangile (Lc 21,29-33): Et il leur dit cette parabole: «Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu'ils bourgeonnent, vous n'avez qu'à les regarder pour savoir que l'été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis: cette génération ne passera pas sans que tout arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas».

L'Église naissante se démarqua du Temple et de ses sacrifices

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous admirons les premiers chrétiens qui discernent les signes de leur temps: ils devaient réunir et lire ensemble les fragments —mystérieux— des paroles de Jésus Christ. Tâche non facile qui fut affrontée à partir de la Pentecôte et, avant la fin matérielle du Temple, tous les éléments essentiels de la nouvelle synthèse se trouvaient déjà dans la théologie du paulisme.

Pour la prédication y la prière, l'Église naissante se réunissait dans le temple, mais le "partage du pain" (le nouveau centre "culturel", lié à la dernière Cène, mort et résurrection du Seigneur) avait lieu dans leurs maisons. Une distinction essentielle commençait donc à se profiler: les sacrifices furent remplaçaient par le "partage du pain".

—Dans la nouvelle synthèse il faut souligner deux noms. Pour Étienne quelque chose de nouveau a commencé qui mène à l'accomplissement du réellement originaire: il a passé avec Jésus la période du sacrifice dans le Temple. Mais la vie et le message du "Protomartyr" —qui déclare devant le Sanhédrin— furent interrompus par sa lapidation. Il correspondrait à Saul —devenu saint Paul!— de compléter cette vision théologique.