Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 4e Semaine: Dimanche (C)

Texte de l'Évangile (Lc 4,21-30): Alors il se mit à leur dire: «Cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit» (…). Ils se demandaient : « N'est-ce pas là le fils de Joseph?». Mais il leur dit: «Sûrement vous allez me citer le dicton: ‘Médecin, guéris-toi toi-même. Nous avons appris tout ce qui s'est passé à Capharnaüm: fais donc de même ici dans ton pays!’». Puis il ajouta: «Amen, je vous le dis: aucun prophète n'est bien accueilli dans son pays (…)». A ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux. Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville (…).

L’homme Jésus de Nazareth est la "transparence" de Dieu

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, à la stupeur des concitoyens qui se scandalisent, correspond l’étonnement de Jésus. Bien qu’il sache qu’aucun prophète n’est bien accueilli dans sa patrie, la fermeture de cœur de son entourage reste pour lui obscure, impénétrable: Pourquoi ne s’ouvrent-ils pas à la bonté de Dieu, qui a voulu partager notre humanité?

En effet, l’homme Jésus de Nazareth est la "transparence" de Dieu, Dieu habite pleinement en Lui. Et tandis que nous recherchons toujours d’autres signes, d’autres miracles, nous ne nous apercevons pas que c’est Lui le vrai Signe, Dieu fait chair, que c’est Lui le plus grand miracle de l’univers: tout l’amour de Dieu renfermé dans un cœur humain.

—Celle qui a vraiment compris cette réalité est la Vierge Marie, bienheureuse car elle a cru. Marie ne s’est pas scandalisée de son Fils: son admiration pour Lui est pleine de foi, pleine d’amour et de joie, à le voir à la fois si humain et si divin. Apprenons donc d’elle, notre Mère dans la foi, à reconnaître dans l’humanité du Christ la parfaite révélation de Dieu.