Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 6e Semaine: Lundi

Texte de l'Évangile (Mc 8,11-13): Les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus: pour le mettre à l'épreuve, ils lui demandaient un signe venant du ciel. Jésus soupira au plus profond de lui-même (…). Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l'autre rive.

Le Christ ne se jette pas du haut du Temple

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, et continuellement, on demande un "signe" au Seigneur. Le démon aussi a "essayé" et il l'a "tenté" dans le désert: "Si tu es le Fils de Dieu…". Nous entendrons à nouveau ces paroles de la bouche de ceux qui se moquaient de Jésus au Calvaire: "Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix". La tentation et la moquerie se chevauchent: pour être crédible, le Christ doit prouver qu'Il est celui qu'Il prétend être.

Il est "testé" de la même manière que pour tester une marchandise: il doit se conformer à certaines conditions que nous considérons nécessaires pour qu'on puisse en être certains. Ces demandes de preuves ont suivi le Christ toute sa vie. "Si tu es le Fils de Dieu…" quel défi! Néanmoins ses signes étaient son "jeune âge" et ses "couches", il n'a pas cédé aux demandes de "pain et cirque": il n'a pas changé les pierres en pain, il n'est pas non plus descendu de la croix, et il ne s'est pas lancé…

—Jésus ne s'est pas jeté du haut du Temple. Mais il est descendu aux abîmes de la mort dans un acte d'amour de Dieu pour les hommes.