Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 6e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Mc 8,27-33): Jésus s'en alla avec ses disciples vers les villages situés dans la région de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il les interrogeait: «Pour les gens, qui suis-je?». Ils répondirent: «Jean Baptiste; pour d'autres, Élie; pour d'autres, un des prophètes». Il les interrogeait de nouveau: «Et vous, que dites-vous? Pour vous, qui suis-je?». Pierre prend la parole et répond: «Tu es le Messie» (…). Et, pour la première fois, il leur enseigna qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite (…).

La confession de Pierre sur le chemin vers Jérusalem

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, nous contemplons un événement qui se déroule sur le chemin de Jésus-Christ : la confession de Pierre. Jésus questionne les disciples sur ce que les gens disent de Lui et sur ce qu’ils en pensent personnellement. Les opinions des gens sont des approximations —fondées sur le passé— du mystère de Jésus-Christ. Elles possèdent quelque chose en commun: elles situent Jésus dans la catégorie des prophètes (Élie, Jérémie, le Baptiste…), sans jamais atteindre sa nature divine.

Pierre répond au nom des Douze par une déclaration qui s’éloigne nettement de l’opinion des "gens": "Tu es le Christ" (ou, selon des passages parallèles, "l’Oint", "le Fils de Dieu"). Immédiatement après, Jésus annonce sa passion et sa résurrection et il ajoute un enseignement sur la voie que devront suivre les disciples: suivre le "Crucifié" en "renonçant à soi-même".

—Dans sa confession, Pierre emploie les "paroles de promesse" de l’Ancienne Alliance: ce fut une confession "tâtonnante". Cette confession acquit sa forme complète quand Thomas toucha les blessures du Ressuscité et s’exclama ému: "Mon Seigneur et mon Dieu!".