Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 8e Semaine: Mardi

Texte de l'Évangile (Mc 10,28-31): Pierre se mit à dire à Jésus: «Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre». Jésus déclara: «Amen, je vous le dis: personne n'aura quitté, à cause de moi et de l'Évangile, une maison, des frères, des soeurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, sans qu'il reçoive, en ce temps déjà, le centuple (…)».

L'appel de Dieu et le don de l'homme (la vocation chrétienne)

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, considérons que le salut requiert de s'ouvrir avec foi à la grâce du Christ, qui pose cependant une condition exigeante: «Viens et suis-moi» (Mc 10,21). Les saints ont eu l'humilité et la vaillance de lui répondre "oui" et ils ont renoncé à tout pour être ses amis. Leur unique trésor est dans le ciel: Dieu.

Comprendre cela est le fruit de la sagesse, qui vaut plus que l'argent et l'or. C'est un don qui vient de Dieu et qui s'obtient par la prière. Cette sagesse n'est pas demeurée loin de l'homme, elle s'est approchée de son cœur, prenant forme dans la Loi de la première Alliance scellée entre Dieu et Israël. C'est Moïse qui donna cette Loi : elle était nécessaire, mais non suffisante..., parce que le salut —la sainteté— vient de la grâce par l'intermédiaire de Jésus-Christ.

—Pierre et les autres Apôtres, ainsi que d'innombrables amis de Dieu, ont parcouru cet itinéraire évangélique, qui est exigeant mais qui comble le cœur, et ils reçurent "cent fois plus"…, car rien n'est impossible à Dieu.