Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 8e Semaine: Jeudi

Texte de l'Évangile (Mc 10,46-52): (…) Un mendiant aveugle, Bartimée (…) se mit à crier: «Jésus, fils de David, aie pitié de moi!». Beaucoup de gens l'interpellaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle: «Fils de David, aie pitié de moi!». Jésus s'arrête et (…) lui dit: «Que veux-tu que je fasse pour toi? —Rabbouni, que je voie». Et Jésus lui dit: «Va, ta foi t'a sauvé». Aussitôt l'homme se mit à voir, et il suivait Jésus sur la route.

La foi est un chemin d’illumination

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, un aveugle du nom de Bartimée s'adresse à lui en criant: "Fils de David, Jésus, aie pitié de moi!". Cette prière touche le cœur du Christ. Ils sont l'un en face de l'autre: deux libertés, deux volontés convergentes. "Que veux-tu que je fasse pour toi?", lui demande le Seigneur. "Que je recouvre la vue!", répond l'aveugle. "Va, ta foi t'a sauvé". À travers ces paroles s'accomplit le miracle. Joie de Dieu, joie de l'homme.

Et Bartimée, voyant le jour —rapporte l'Évangile— "cheminait à sa suite": il devient ainsi l'un de ses disciples et monte avec le Maître à Jérusalem, pour participer avec Lui au grand mystère du salut. Ce récit, dans la concision de ses passages, évoque l'itinéraire du catéchumène vers le sacrement du Baptême, qui, dans l'Église antique, était appelé également "Illumination".

—La foi est un chemin d'illumination: elle part de l'humilité de reconnaître que l'on a besoin de salut et elle arrive à la rencontre personnelle avec le Christ, qui appelle à le suivre sur le chemin de l'amour.