Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 10e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mt 5,17-19): «Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis: Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise (…)».

Jesús n'est pas venu à abolir la Loi de Moïse, mais à lui donner un plein accomplissement

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, Jésus-Christ affirme devant les Juifs son plein respect par la "Loi de Moïse". La déclaration est opportune, car le Seigneur causa une surprise pour ne pas s'être comporté comme un interprète simple de Moïse, mais il a "débordé" en portant la dite Loi à sa plus haute perfection, même en se mettant au-dessus d'elle comme la même "Source".

Du Messie on s’y s'attendait une "nouvelle Torah". La nouveauté messianique a supporté l'universalisation du peuple de Dieu, grâce à laquelle Israël peut embrasser maintenant tous les peuples du monde, et le Dieu d'Israël —le Dieu unique— a été porté à toutes les nations (comme il était promis). "Elle" n'est pas déjà décisive, la "viande" (la descendance physique d'Abraham), mais le "esprit": le fait de participer à l'hérédité de foi et de vie d'Israël au moyen de la communion avec Jésus-Christ, qui "spiritualise" la Loi en la changeant ainsi en chemin de vie ouvert à tous.

—Á travers de son Évangile, Jésus parle d'une nouvelle manière et de continu à Israël…: et à tous!