Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 3e Dimanche (B) de Temps de l'Avent

Texte de l'Évangile (Jn 1,6-8.19-28): Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage. Et voici quel fut le témoignage de Jean (…): «Moi, je baptise dans l'eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas: c'est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale» (…).

La triple venue de Christ

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui le Baptiste témoigne que “Dieu-Lumière” est parmi nous. La “venue” de Dieu —continue et “connaturelle” avec son être— se concentre sur les deux principales venues du Christ: celle de son Incarnation et celle de son retour glorieux à la fin de l’histoire. Le temps de l’Avent se déroule entre ces deux pôles.

Dans les premiers jours, on souligne l’attente de la venue du Seigneur. Par contre, à l’approche de Noël, le souvenir de l’évènement de Bethléem, par lequel on reconnaît la “plénitude du temps” est plus important. Entre ces deux venues “manifestes”, il y en une troisième, une “intermédiaire” et “cachée”: elle se réalise dans l’âme des croyants et c’est une espèce de “pont” entre la première et la dernière. Dans la première, Christ fut notre rédemption; dans la dernière, elle se manifestera comme notre vie; notre repos et consolation est dans cette dernière.

—Pour la venue de Jésus que nous pourrions appeler “incarnation spirituelle”, Marie est l’archétype: Elle nous enseigne à attendre le Christ qui vient.